L’AFRIQUE

UN AUTRE REGARD SUR L 'AFRIQUE

la terre d afrique

UNE AUTRE AFRIQUE

Le continent de tous les problèmes et aussi de tous les espoirs

Comment le commerce équitable peut venir aider l’Afrique

L’Afrique, c’est :

  • les maladies, la traite des êtres humains, la colonisation, les inégalités, la pauvreté extrême, le retard de scolarisation, les guerres et maintenant l ‘exploitation des ressources par les grosses sociétés privées internationales.

  • la naissance de l’humanité, des paysages grandioses, une faune et une flore d‘une grande richesse, des terres agricoles gigantesques, un sous-sol riche, une démographie dynamique et surtout très jeune. Tout est à faire ou presque.

Il n y a pas une seule Afrique, mais plusieurs:

  • du Nord avec son climat, sa religion et son développement (tourisme et pétrole)

  • de l’Ouest sous influence francophone plutôt agricole (café, cacao, arachides)

  • de l’Est d’influence anglophone en développement (café, tourisme)

  • du Sud très riche en sous-sol, mais avec de profondes inégalités soit une des conséquences de la violence.

  • Et enfin l’Afrique centrale, martyrisée par les conflits cumule tous les problèmes (violence, corruption, trafic, instabilité, etc.), la zone la plus en retard économiquement.

Mais l’Afrique change. La démocratie avance lentement mais sûrement. L’Éducation est devenue une priorité de toutes les administrations et, grâce aux ONG, les maladies reculent. La technologie avance à grands pas, pour preuve le nombre très important d’abonnés au portable. Les nouvelles technologies portées par de jeunes sociétés africaines permettent de plus en plus de résoudre les problèmes du quotidien. Les peuples veulent prendre à bras le corps leurs problèmes : organisation, commerce, urbanisme, santé, éducation, etc. L’Afrique n’attend plus grand-chose de la politique, trop souvent inefficace et corrompue. Elle veut se prendre en main, elle est jeune, c’est une chance! Elle est de mieux en mieux formée, se doit de reprendre le contrôle de ses richesses. Ce n’est pas nationalisé, on a vu parfois les résultats mais donner d’autres objectifs plus humains, plus écologique, plus africains. C’est une chance pour tout le monde. C‘est du gagnant gagnant. Elle a besoin d’aide, mais surtout pas du modèle tout fait des pays occidentaux très carboné et non adapté. Elle est capable, avec ses élites et le concours de son peuple, de créer un nouveau modèle de développement.

Le nouveau modèle de la nouvelle Afrique doit respecter :

  • l‘humain (revenu, éducation, droit social, droit des femmes, luttes contre les inégalités),

  • la nature (protection de la biodiversité, agriculture responsable et biologique), économe en ressources (financière, matière première, gestion des énergies et de l’eau).

Elle doit croire en elle, s’émanciper de l’Occident en créant un nouveau partenariat, une nouvelle politique, peut-être avec des nouveaux acteurs. Cela ne veut pas dire couper toutes les relations. L’Occident possède la technologie, le savoir-faire, les conseils et les financements dont elle a besoin. Toute l’économie doit être repensée vers les africains et non le contraire. Les peuples doivent exiger la démocratie, la transparence et l’éthique de leurs dirigeants.

Un des leviers de développement prenant en compte les critères définis est le commerce équitable!

Il représente les nouvelles relations entre des petits producteurs et des acheteurs, des droits sociaux garantis, le sanitaire, un environnement protégé et de nouvelles ressources pour l’Éducation, la Formation, l’Investissement professionnel géré par et pour les africains.

C’est l’objectif que se donne l’Association Terre d’Afrique en venant en aide, par le principe du commerce équitable, et avec ses partenaires comme Marem au Togo.

On rêve peut-être, c’est utopique. On ne peut pas dire que c’est impossible tant qu’on n’a pas essayé.

crédit photos libre de droit 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *